lundi 29 mai 2017

"Quand la nuit devient jour" de Sophie Jomain

Synopsis :
On m’a demandé un jour de définir ma douleur. Je sais dire ce que je ressens lorsque je m’enfonce une épine dans le pied, décrire l’échauffement d’une brûlure, parler des nœuds dans mon estomac quand j’ai trop mangé, de l’élancement lancinant d’une carie, mais je suis incapable d’expliquer ce qui me ronge de l’intérieur et qui me fait mal au-delà de toute souffrance que je connais déjà.
La dépression.
Ma faiblesse.
Le combat que je mène contre moi-même est sans fin, et personne n’est en mesure de m’aider. Dieu, la science, la médecine, même l’amour des miens a échoué. Ils m’ont perdue. Sans doute depuis le début.
J’ai vingt-neuf ans, je m’appelle Camille, je suis franco-belge, et je vais mourir dans trois mois.
Le 6 avril 2016.
Par euthanasie volontaire assistée.

Mon avis :
Ce roman me tentait depuis sa sortie, bien que je n'en ai pas lu le résumé. Sophie Jomain fait partie de ces auteurs dont j'achète les livres sans me poser de question. Manque de temps (et d'argent), il est resté dans ma Wish List. Lorsque l'on m'a proposé de le recevoir en partenariat, je n'ai pas hésité un seul instant. Après moults péripéties, il a fini par arriver dans ma boite aux lettres sain et sauf. Je l'attendais depuis tellement longtemps que je ne lui ai pas laissé le temps de passer par la case PAL. Ce roman change de ce que l'auteure a l'habitude d'écrire mais il vaut vraiment le coup, j'ai beaucoup aimé !

Camille souffre de dépression depuis son plus jeune âge. Ce mal la ronge de l'intérieur et rien ne l'aide à le vaincre. Elle prend donc une décision radicale, mais c'est la seule qui lui apportera la paix qu'elle désire depuis si longtemps : le 6 avril 2016, sa vie prendra fin...

Pour moi qui n'avais pas lu le résumé, je dois dire que le début de ce roman m'a laissé un peu perplexe. Je ne m'attendais pas à ça et du coup, j'ai eu un petit moment de flottement. Une fois la surprise passée, j'ai pu profiter pleinement de ma lecture. La plume de l'auteure est toujours aussi agréable à lire, c'est bien écrit, fluide, prenant et addictif. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

Malgré son thème peu commun, j'ai beaucoup aimé cette histoire. La dépression est une maladie dont on parle peu et qui est au final assez méconnue. Je trouve cela important d'en parler. Quand on veut, on peut, cet adage, on nous le répète à longueur de temps. Pourtant, avec la dépression, c'est n'est pas une question de volonté, on ne peut pas et c'est tout. Chaque acte du quotidien est un combat pour ne pas sombrer...

Les personnages m'ont beaucoup plu. J'ai vraiment eu de la peine pour Camille. On sent qu'elle aimerait vraiment aller mieux mais qu'elle n'en peut plus de se battre contre des moulins à vent. A sa place, je ne sais pas du tout comment je réagirai, je la trouve extrêmement courageuse...
J'ai adoré Marc, je suis tombée sous son charme. Ce personnage est un homme comme on en fait plus. Je n'aurai pas aimé être à sa place, ce dilemme intérieur est juste insoutenable...

Quelle fin ! Je ne m'attendais absolument pas à ça mais j'ai adoré ! Je ne vous cache pas que j'ai pleuré comme une madeleine, je ne voyais même plus mon livre tellement ma vision était brouillée par les larmes. Cette fin est frustrante et en même temps, elle est parfaite. On reste sur une interrogation mais chacun est libre d'imaginer sa fin.

Ce roman est vraiment une très grosse surprise et une grande claque. Il n'a rien à voir avec ce que Sophie Jomain nous propose d'habitude, mais il n'en est que plus beau. Je suis totalement convaincue par cette histoire et par cette fin qui laisse toutes les hypothèses possibles. Sophie Jomain hésitait à écrire ce roman, comme elle l'explique dans la dédicace du début, mais elle a vraiment bien fait d'écouter son cœur. Ce roman est juste parfait !



Je tiens encore une fois à remercier France Loisirs pour cette superbe découverte !
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 26 mai 2017

"Intouchable" de Lanabellia et Jena Rose

Synopsis :
Ne pas s’encombrer de principes, agir à l’instinct selon ses envies, ne pas hésiter à se servir de son physique pour arriver à ses fins : telles sont les règles de vie de Oz. Mais depuis quelques temps, aucune fille ne semble éveiller le moindre désir chez ce beau ténébreux. Contre toute attente, la seule qu’il remarque, c’est Evana, sa colocataire et meilleure amie. Celle dont il prend soin depuis qu’une expérience traumatisante a bouleversé sa vie. Celle qui est pour lui intouchable et qu’il n’avait jamais vraiment considérée comme une femme. Jusqu’à aujourd’hui. Oz en est persuadé : il l’a toujours protégée… mais aujourd’hui, la menace c’est lui.

Mon avis :
Lorsque ma Copinaute Marion m'a proposé ce livre en troc, je n'avais jamais entendu parler de ce roman, mais j'ai eu envie d'en savoir dès que j'en ai lu le résumé. Comme vous devez vous en douter, à peine était-il arrivé entre mes mains que je me suis jetée dessus. Dévoré en l'espace de quelques heures, j'ai adoré !

Depuis qu'ils se connaissent, Oz et Evana sont inséparables et prennent mutuellement soin de l'autre. Il n'y a jamais rien eu de plus entre eux et ça leur convient très bien. Pourtant quand Oz prend conscience que sa colocataire et meilleure amie est une femme plus que désirable, l'équilibre de leur relation est chamboulé. Evana est-elle aussi intouchable qu'Oz semble le croire ?

Dès les premières pages, j'ai été embarqué par l'histoire. L'écriture est fluide et très agréable à lire, on ne se rend pas compte du changement d'auteure. C'est bien écrit, prenant et addictif. Les pages se tournent toutes seules, il est impossible de lâcher ce roman avant d'en avoir tourné la dernière page.

L'histoire m'a énormément plu. J'ai adoré suivre l'histoire de ces amis qui veulent plus que de l'amitié mais qui n'osent pas se l'avouer, ni franchir le pas de peur de tout perdre. On a tous, un jour ou l'autre, été confronté à cette situation. Tomber amoureux d'un ami est compliqué : on aimerait plus mais si on tente, on peut aussi perdre la personne concernée... C'est un choix difficile à faire, lourd en conséquences. Lire une histoire comme ça montre à quel point le risque est grand, mais qu'au final, ça peut être un mal pour un bien.

J'ai adoré les personnages. Jee me suis reconnue en Evana, son histoire me parle, fait écho à mon passé amoureux. Voir qu'elle arrive à passer outre ce qu'elle a vécu me donne de l'espoir, même si mon histoire est vachement moins dramatique que la sienne. J'aimerai être aussi courageuse qu'elle et réussir à aller de l'avant. Oz est le type parfait, mais ce qui m'a vraiment plu en lui, c'est qu'il n'a pas l'air de s'en rendre compte. Il en est d'autant plus craquant et sexy !

La fin est terriblement mignonne, j'ai adoré. Grâce à elle, je me suis encore retrouvée avec un sourire niais et béat sur le visage. C'est une habitude qui devient gênante ! ^^

Même si je savais que ce roman ne pourrait que me plaire, je ne pensais pas que j'accrocherai autant. J'ai vraiment adoré ! Je ne peux que vous recommander cette chouette romance !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 24 mai 2017

"Au pays des kangourous" de Gilles Paris

Synopsis :
« Ce matin, j'ai trouvé papa dans le lave-vaisselle. En entrant dans la cuisine, j'ai vu le panier en plastique sur le sol, avec le reste de la vaisselle d'hier soir. J'ai ouvert le lave-vaisselle, papa était dedans. Il m'a regardé comme le chien de la voisine du dessous quand il fait pipi dans les escaliers. Il était tout coincé de partout. Et je ne sais pas comment il a pu rentrer dedans : il est grand, mon papa. »

Simon, neuf ans, vit avec son père Paul et sa mère Carole dans un vaste appartement parisien au Trocadéro. Mais le couple n'en est plus un depuis longtemps. Paul est écrivain, il écrit pour les autres. Carole, femme d'affaires accomplie, passe sa vie en Australie, loin d'un mari qu'elle n'admire plus et d'un enfant qu'elle ne sait pas aimer. Le jour où Paul est interné pour dépression, l'enfant sans mère est recueilli par Lola, grand-mère fantasque, adepte des séances de spiritisme avec ses amies « les sorcières », et prête à tout pour le protéger.

Dans les couloirs trop blancs des hôpitaux, il rencontre aussi l'évanescente Lily, enfant autiste aux yeux violets qui semble bien résolue à lui offrir son aide. Porté par l'amour de Lily, perdu dans un univers dont le sens lui résiste, Simon va tâcher, au travers des songes qu'il s'invente en fermant les yeux, de mettre des mots sur la maladie de son père, jusqu'à toucher du doigt une vérité indicible.

Mon avis :
Même si j'avais entendu beaucoup de bien de la plume de Gilles Paris, je ne me serais jamais arrêtée sur ce roman s'il ne m'avait pas été offert pour l'achat de deux autres livres de poche de la même édition. C'est d'ailleurs pourquoi il est resté aussi longtemps dans ma PAL (quasiment un an et demi). Alors que je devais faire une pause dans ma lecture en cours pour une Lecture Commune, je voulais un roman court, histoire de ne pas y passer trop de temps et reprendre mon autre lecture rapidement. Mon choix s'est donc porté sur ce roman. Il change complètement de ce que j'ai l'habitude de lire, mais j'ai beaucoup aimé !

Simon a 9 ans, sa mère est plus souvent en Australie pour son travail qu'à Paris et son père est écrivain pour vedettes. Un jour, Simon découvre son père dans le lave-vaisselle. A la suite de cet évènement, son père est hospitalisé et lui part vivre chez sa grand mère en attendant que sa mère rentre du pays des kangourous. Personne ne veut lui dire de quoi souffre son papa, c'est alors qu'il rencontre Lily, une enfant de son âge qui est dans le même hôpital que son père...

J'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire. J'ai été surprise que l'histoire soit racontée par Simon avec sa voix d'enfant. Une fois habituée à ce style narratif, j'ai pleinement pu profiter de ma lecture. La plume de l'auteur est agréable à lire, c'est bien écrit, fluide et prenant. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

L'histoire m'a beaucoup plu et c'est en grande partie parce qu'elle est racontée de façon naïve par un enfant. Le sujet abordé est loin d'être évident. La dépression est un mal qui touche de plus en plus de monde, c'est une maladie que l'on connait mal... Ce livre aide vraiment à comprendre ce qui se passe dans la tête du malade et comment les proches vivent cette dépression.

Les personnages m'ont énormément plu. J'ai adoré Simon, sa vision naïve des choses me plait beaucoup. Lola, la grand mère déjantée est juste géniale, c'est la grand mère que tout le monde rêverait d'avoir. Mon personnage préféré reste Lily, bien qu'on ne la voit que trop peu dans l'histoire. Sans elle, cette histoire perdrait vraiment de son charme et de sa magie.

La fin m'a bluffé, je ne m'attendais pas à un tel retournement de situation. Je ne l'ai absolument pas vu venir. Pour le coup, je tire vraiment mon chapeau à l'auteur, qui a su m'embarquer dans son histoire avec une facilité déconcertante et nous avoir mené en bateau d'un bout à l'autre.

Ce roman est vraiment une belle surprise. Je n'en attendais rien et j'en ressors conquise. Je comprends mieux pourquoi Gilles Paris fait tellement parler de lui sur la blogosphère, mais une chose est sûre, c'est plus que mérité !
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 22 mai 2017

"Jeunesse éternelle" de Nathalie Le Gendre

Synopsis :
Jusqu’où irait-on pour rester éternellement jeune ?
Léna, 16 ans, est atteinte d’une maladie cérébrale qui affecte sa mémoire : elle oublie tout. Même les visites d’Étaine, chaque dimanche depuis des années.
Un jour, Étaine lui confie un manuscrit qui pourrait l’aider : il s’agit du journal de sa sœur Shanel, elle-même atteinte d’une étrange maladie…
Quelques années plus tôt, Shanel est l’une des rares personnes à avoir participé à Jeunesse Éternelle, un programme scientifique top secret pour combattre les effets du temps.
Jeunesse Éternelle réalise le rêve de toute personne… mais à quel prix ?

Mon avis :
Franchement, si ma Copinaute Marion ne m'avait pas proposé ce roman en troc, je ne me serais jamais arrêtée dessus. Je n'aime pas du tout la couverture, elle ne me parle pas plus que ça. Le résumé a su éveiller ma curiosité, j'ai eu envie d'en savoir plus. Par manque temps, il a pas mal trainé dans ma PAL, mais j'ai profité de l'arrivée des beaux jours pour l'en sortir. Malgré une histoire cousue de fil blanc, j'ai beaucoup aimé !

Lena souffre d'une maladie cérébrale qui l'empêche de garder le moindre souvenir. Pour garder un semblant de mémoire, elle garde en permanence sur elle un journal dans lequel elle note ce qui lui semble important. C'est grâce à lui qu'elle se souvient qu'Etaine vient lui rendre visite chaque dimanche. Un jour, Etaine lui confie le journal de sa sœur, atteinte de la même maladie que la jeune femme. Ce qu'elle va découvrir dans ce journal pourrait bien bouleverser sa vie...

Dès les premières pages, j'ai été embarqué par l'histoire. La plume de l'auteure est agréable à lire, c'est bien écrit, fluide et prenant. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules.

L'histoire m'a beaucoup plu. J'aime beaucoup l'idée de départ de ce roman, même si du coup, j'avais deviné le dénouement dès le début. Je n'ai pas été surprise plus que ça par la révélation finale, je la voyais venir à des kilomètres. Pourtant, même si on sait comment cela va se terminer, on ne peut pas s'empêcher de faire défiler les pages pour savoir si notre intuition est la bonne.

Les personnages m'ont beaucoup plu. Je me suis très vite attachée à Lena et Shanel. Leurs histoires m'ont touché, j'avais juste envie de les aider, de les prendre dans mes bras pour leur dire que tout irait bien.

Si le dénouement final était cousu de fil blanc, j'ai été surprise par la dernière révélation faite dans cette histoire. Pour le coup, celle là, je ne l'ai absolument pas vu venir. D'ailleurs, une partie de cette révélation ne me semble pas cohérente, je ne vois pas comment cela peut être possible (ceux qui l'ont lu comprendront de quoi je parle ^^, désolée pour les autres, je ne veux pas vous gâcher la surprise...).

J'ai passé un très bon moment avec ce roman. Comme quoi, derrière une couverture qui ne nous plait pas peut se cacher une vraie pépite !
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 19 mai 2017

"Le prisonnier écossais" de Diana Gabaldon

Synopsis :
Lake District, Angleterre, 1760. L'Écossais Jamie Fraser vivrait presque une existence paisible, depuis sa libération conditionnelle, si le souvenir de Claire, sa femme disparue, ne venait le hanter chaque nuit... et si un ancien camarade de rébellion, Quinn, ne s'était mis en tête de le rallier encore une fois à sa cause contre les Anglais. Mais Jamie s'est juré de ne plus jamais se mêler de politique.

Londres, la même année. L'Anglais Lord John Grey, aristocrate, soldat et espion, se retrouve en possession de documents révélant une affaire de corruption au sein de l'armée britannique. Pire, une lettre, écrite en gaélique, laisse entrevoir une menace bien plus effrayante : une nouvelle insurrection. Grey n'a pas d'autre choix que de convoquer Jamie, malgré leurs différends passés, pour qu'il lui traduise la missive.

Bientôt, les deux hommes arpentent les périlleuses routes d'Irlande sur les pas d'un officier qui serait la clé d'un vaste complot...

Mon avis :
Voila près de deux ans que je suis bloquée dans ma lecture du quatrième tome d'Outlander suite à des soucis personnels. Ce n'est pas l'envie qui me manque de la reprendre, mais je n'y arrive pas... Quand je suis tombée par hasard sur ce roman, je me suis dit que ce serait sans doute un bon moyen pour m'aider à me replonger dans l'univers de cette saga que j'adore. J'avais hâte de pouvoir m'y mettre, il n'a pas eu le temps de trainer dans ma PAL. Je ne regrette pas cet achat, j'ai adoré !

Nous sommes en 1760, Jamie est en libération conditionnelle après avoir été jugé comme traite lors de la révolte jacobite. Même si Claire lui manque chaque jour un peu plus, il aime cette vie simple. Mais cette tranquillité n'est que de courte durée. Lord John Grey requiert son aide pour révéler au grand jour une affaire de corruption dans l'armée britannique...

Dès les premières pages, j'ai été embarqué par l'histoire. C'est un vrai plaisir de retrouver la plume de Diana Gabaldon. C'est toujours aussi bien écrit, fluide, prenant, addictif et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

J'ai vraiment adoré ce tome annexe à Outlander. Il nous aide à remplir les blancs sur une partie des 20 ans pendant lesquels Jamie et Claire ont été séparé. Cette histoire n'est pas indispensable mais quand on est fan de la saga, je la trouve nécessaire. On en apprend plus sur son fils et sur sa relation ambiguë avec Lord John Grey et ce n'est pas un mal, parce qu'au final, on ne savait pas grand chose sur ces sujets...

Je suis toujours aussi fan de Jamie. Peu importe son âge, pour moi, il a toujours 25 ans. Je n'arrive pas à l'imaginer "vieux"... Même si Claire n'est pas présente physiquement dans ce tome, elle est partout. Ça fait plaisir de voir que pendant ces 20 ans, Jamie n'a pas arrêté un seul instant de penser à elle, ni de l'aimer. Leur amour est inconditionnel et intemporel, ça fait rêver !

La fin est top, mais elle nous donne envie d'en savoir plus sur ces 20 ans de séparation. Les trous commencent à se remplir et on aimerait pouvoir les remplir en totalité, on en veut toujours plus !

Quel plaisir de se replonger dans l'univers de Diana Gabaldon. Ce roman annexe me donne envie de me replonger dans mon tome 4, j'ai hâte de retrouver Claire et Jamie ! J'espère vraiment que ma panne "outlandienne" est derrière moi !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 17 mai 2017

"Shadow House, tome 1 : La Rencontre" de Dan Poblocki

Synopsis :
Le manoir Larkspur.
Ils sont tous venus y chercher quelque chose.

Pour Poppy, une famille.
Pour Azumi, un pensionnat.
Pour Marcus, une école de musique.
Pour les jumeaux Dash et Dylan, un plateau de tournage.

Mais rien de tout cela ne les attendait.
Le manoir Larkspur n’est pas la maison de leurs rêves.
C’est la prison où leurs pires cauchemars deviennent réalité.

ENTRE DANS LA MAISON DES OMBRES… SI TU L’OSES.

Mon avis :
Je ne suis pas très adepte des livres d'horreur (Chair de Poule m'a traumatisé, bien que j'adore cette collection ^^), mais ce roman m'a tout de suite intrigué par sa couverture surprenante et son résumé alléchant. D coup, lorsque ma Copinaute Marion me l'a proposé en troc, je n'ai pas hésité bien longtemps. Ne voulant pas le lire de nuit (très courageuse la fille ^^), j'ai profité d'un après-midi ensoleillé pour m'y plonger, et j'ai beaucoup aimé !

Si Poppy, Azumi, Marcus, Dash et Dylan se retrouvent au manoir Larkspur, ce n'est pas par hasard. Ils y sont tous pour une raison bien précise, bien loin de ce que cet étrangemanoir leur réserve...

Dès les premières pages, j'ai été embarqué par l'histoire. La plume de l'auteur est agréable à lire, bien que flippante à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant, addictif et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules.

L'histoire m'a énormément plu. Je trouve l'idée de départ super bonne et ce qu'en a fait l'auteur est top. J'ai beaucoup aimé l'ambiance angoissante de ce bouquin. J'avais une boule à l'estomac pendant ma lecture,  mais j'avais tellement envie de connaitre la fin que je l'ai lu d'une seule traite. Si l'histoire est angoissante à souhait, les illustrations que l'on découvre au fil de notre lecture ne sont pas moins flippantes. Moi qui n'aime pas tout ce qui est poupées, mannequins, marionnettes, etc..., j'ai été servie... D'ailleurs, les symboles géométriques sur chaque image m'intriguent. J'ai l'impression que ce sont des indices pour la suite, mais je ne sais pas lesquels...

J'ai adoré les personnages, ils m'ont tous plu, même si j'ai une petite préférence pour Poppy. Par contre, je n'ai pas réussi à leur donner un âge. On nous dit que ce sont des adolescents, mais à certains moments, ils paraissaient bien plus jeunes et à d'autres, bien plus matures. Cela m'a un peu dérangé dans ma lecture.

Cette fin est absolument frustrante. On commençait juste à en savoir un peu plus sur la présence de nos cinq héros à Larkspur et l'auteur nous laisse sur notre faim. Pas de soute, cela donne envie d'en savoir plus et de se jeter sur la suite dès que possible.

Bien que ce soit un livre jeunesse, j'ai eu mon lot de frayeurs avec ce roman. Il est conseillé à partir de 10 ans, mais perso, je trouve cela quand même un peu tôt... Ce roman est une très chouette découverte dont j'ai hâte de pouvoir frissonner à nouveau avec la suite de l'histoire de nos cinq protagonistes !
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 15 mai 2017

"Sinder, tome 3 : Hésitation" de Jane Devreaux

Synopsis :
Sandre et Josh sont devenus des adultes avec un travail, un appart, des nouveaux amis…
Ils ne se voient que rarement, mais chacune de leur rencontre leur rappelle à quel point l’attirance qu’ils éprouvent l’un pour l’autre est puissante.
Josh en voudrait plus, alors que Sandre, elle refuse de s’engager. C’est lorsqu’ils décident de renoncer que leur vie à tous les deux se retrouve chamboulée.

Mon avis :
Lorsque Jane Devreaux m'avait proposé de découvrir sa saga Sinder, je n'avais pas hésité une seule seconde avant d'accepter et j'avais bien fait puisque j'avais adoré. Malheureusement pour moi, elle n'avait pas pu me faire parvenir le troisième et dernier tome puisque sa saga allait être publiée chez Hugo Roman et remaniée. Ne voulant pas passer à côté de cette fin, j'ai cherché pendant des mois à trouver ce tome manquant en vain, jusqu'au jour où il est apparu disponible d'occasion sur Amazon. Je peux vous dire que je n'y ai pas réfléchi à deux fois avant de valider ma commande. A peine était il reçu que je n'ai pas pu m'empêcher  de me jeter dessus. Ce troisième et dernier tome est tout aussi réussi que ses prédécesseurs, j'ai adoré !

Définitivement, Sandre ne veut pas s'engager alors que Josh ne demande que ça... Il va alors prendre une décision radicale : soit elle accepte de passer le reste de sa vie avec lui, soit c'est définitivement fini et il passe à autre chose... Le choix est simple mais pour Sandre, c'est le plus difficile d'entre tous et son choix pourrait entrainer des conséquences irréversibles...

Dès les premières pages, j'ai de nouveau été embarqué par l'histoire, bien que certains liens entre les personnages m'échappent. La plume de l'auteure est toujours aussi agréable à lire, c'est bien écrit, fluide, prenant et addictif. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de savoir si Josh et Sandre vont (enfin) finir ensemble !

L'histoire m'a énormément plu, même si j'avais deviné les deux gros retournements de situation de ce troisième et dernier tome. J'ai adoré pouvoir découvrir le fin mot de l'histoire entre Josh et Sandre. Leur relation aura pris pas mal de détours mais cette histoire est belle et elle donne de l'espoir à la pauvre célibataire que je suis.

J'aime toujours autant les personnages. Dans ce tome, Josh pousse Sandre dans ses derniers retranchements pour lui faire (enfin) ouvrir les yeux. Elle passe par pleins de phases différentes, elle se cherche. Elle a besoin d'être mise au pied du mur pour accepter que l'on puisse s'intéresser à elle, je me reconnais beaucoup en elle sur ce point là. Dans ce tome, elle a vraiment muri. Si jamais déjà beaucoup Sandre, je l'aime encore plus maintenant. Josh est vraiment le mec parfait, il était prêt à attendre Sandre pendant des années, jusqu'à temps qu'elle soit prête à l'accueillir dans sa vie une bonne fois pour toute. Ce mec est un héros, une perle rare difficile à trouver. Sandre a beaucoup de chance de l'avoir dans sa vie, je suis jalouse ! ^^

La fin ne m'a pas surprise plus que ça, étant donné que j'avais deviné les deux gros retournements de situation, mais j'ai adoré ! Je n'en espérais pas moins de Josh et Sandre. Ce final est grandiose, parfaitement à la hauteur de mes espérances !

Franchement, cette saga reste l'une de mes préférées du genre. Je suis vraiment ravie d'avoir pu la découvrir et ce troisième et dernier tome ne fait pas exception, j'ai adoré ! Jane Devreaux est une auteure dont on a pas fini d'en entendre parler. J'ai déjà le premier tome de la réécriture de cette saga parue chez Hugo Roman dans ma PAL, mais je pense qu'elle ne va pas y trainer trop longtemps. J'ai déjà hâte de pouvoir redécouvrir l'histoire de Josh et Sandre !
Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...