mercredi 23 août 2017

"Le pensionnat de Mlle Géraldine, tome 1 : Etiquette & espionnage" de Gail Carriger

Synopsis :
C’est une chose que d’apprendre à faire une révérence comme il faut. C’en est une autre que d’apprendre à faire une révérence en lançant un couteau. Bienvenue au Pensionnat de Melle Géraldine. Angleterre, début du 19e siècle. Sophronia, 14 ans, est un défi permanent pour sa pauvre môman : elle préfère démonter les horloges et grimper aux arbres qu’apprendre les bonnes manières ! Mrs Temminnick désespère que sa fille devienne jamais une parfaite lady… aussi inscrit-elle Sophronia au Pensionnat de Melle Géraldine pour le Perfectionnement des Jeunes Dames de Qualité. Mais Sophronia comprend très vite que cette école n’est peut-être pas exactement ce que sa mère avait en tête. Certes, les jeunes filles y apprennent l’art de la danse, celui de se vêtir et l’étiquette ; mais elles apprennent aussi à donner la mort, l’art de la diversion, et l’espionnage – le tout de la manière la plus civilisée possible, bien sûr. Cette première année au pensionnat s’annonce tout simplement passionnante.

Mon avis :
Depuis Le protectorat de l'ombrelle, je suis une grande fan de l'univers de Gail Carriger. Je me procure tous ses romans sans me poser de question, même si pour l'instant, ils n'ont fait qu'atterrir  dans ma PAL. Je me suis enfin décidée à lire ce premier tome et je l'ai dévoré. Je regrette juste de ne pas l'avoir lu avant, parce que j'ai beaucoup aimé !

A 14 ans, Sophronia est un vrai garçon manqué, au grand désespoir de sa mère. Pour tenter de la discipliner, celle-ci décide de l'envoyer au pensionnat de Mlle Géraldine. Elle était loin de se douter que ce pensionnat ne ressemble à rien de ce qu'elle espérait. Sophronia va effectivement y apprendre les bonnes manières et l'étiquette mais surtout les techniques d'espionnage, de combats et de diversion les plus poussées..

Dès les premières pages, j'ai été embarqué par l'histoire. Quel plaisir de retrouver l'univers et la plume de Gail Carriger, c'est toujours aussi addictif, prenant et bien écrit. Les rebondissements s'enchainent, on ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

J'ai beaucoup aimé ce premier tome, malgré un côté plus jeunesse que sa première saga. Cela ne m'a pas gêné plus que ça, étant donné que l'auteure développe extrêmement bien son univers et son intrigue.
Cette seconde saga se passe quelques années avant Le protectorat de l'ombrelle et l'entrée de notre chère Alexia sur le devant de la scène. D'ailleurs, ça fait plaisir de croiser quelques uns des personnages emblématiques du protectorat de l'ombrelle dans cette nouvelle saga, de le découvrir plus jeune (ou pas ^^). J'adore quand les auteurs glissent des références de leurs précédents romans dans leurs nouvelles histoires, ces clins d’œil font toujours plaisir. Ici, c'est particulièrement réussi. C'est tout en subtilité, à tel point que j'ai failli passer à côté... ^^

Les personnages m'ont beaucoup plu. Comme à chaque fois, Gail Carriger nous en offre une très belle galerie. Sophronia m'a beaucoup fait rire. J'ai beaucoup aimé pouvoir suivre notre garçon manqué dans sa découverte du  pensionnat et des dangers auxquels elle s'expose.
Comme je l'ai dit plus haut, j'ai adoré rencontrer des personnages emblématiques du protectorat de l'ombrelle dans cette nouvelle saga. Si on ne fait pas attention, on pourrait facilement passer à côté, mais c'est ce qui fait tout le charme de ces "retrouvailles". ^^

La fin m'a énormément plu, mais elle me laisse sur ma faim. Elle est extrêmement frustrante. L'auteure est vraiment sadique d'interrompre son histoire à ce moment-là. Pas de doute, elle sait comment nous donner envie de nous jeter sur la suite !

Vous l'aurez compris, je suis ravie de cette nouvelle immersion dans l'univers steapmunk de Gail Carriger que j'aime tant. J'ai vraiment hâte de pouvoir lire la suite. Heureusement que le second tome est déjà dans ma PAl, il ne va pas faire long feu je pense... ^^
Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. Comme toi, j'ai adoré l'univers du protectorat de l'ombrelle, j'ai donc eu envie de découvrir cette autre saga. J'ai bien aimé le premier tome même si je trouve qu'il est loin d'égaler le niveau des aventures d'Alexia. Cependant j'aime beaucoup qu'il y ait des liens via les personnages :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair que cette nouvelle saga est beaucoup plus jeunesse que Le protectorat de l'ombrelle, mais perso, j'adore et j'ai hâte de lire la suite ! =)

      Supprimer
  2. Ah moi, j'ai littéralement adoré la saga du Protectorat de l'ombrelle mais j'ai beaucoup plus de mal avec cette saga-ci...

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...